close up photography of microphone
Photo by Suvan Chowdhury on Pexels.com

NO WAY : Ces rappeurs deviennent profs

Comme vous le savez, le blog Workyt s'est engagé à vous fournir une plateforme de qualité pour votre apprentissage. C'est grâce à votre soutien et à nos bénévoles que notre projet s'améliore, s'enrichit au fil de vos besoins. Entre-temps, d'autres plateformes vous offrent cette promesse. Mais, il y a bien une plateforme que nous n'avions pas vu venir : les rappeurs Koba LaD, Fianso et JoeyStarr, en autres.

Comme vous le savez, le blog Workyt s'est engagé à vous fournir une plateforme de qualité pour votre apprentissage. C'est grâce à votre soutien et à nos bénévoles que notre projet s'améliore, s'enrichit au fil de vos besoins. Entre-temps, d'autres plateformes vous offrent cette promesse. Mais, il y a bien une plateforme que nous n'avions pas vu venir : les rappeurs Koba LaD, Fianso et JoeyStarr, en autres.

Une pédagogie d’un nouveau genre

Alors, à qui doit-on ce changement de carrière ? À l’application StudyTrack. Suite à une collaboration entre professeurs et artistes, les cours sont mis en chanson et il n’y a plus qu’a appuyer sur play.

En l’occurrence, c’est plus de 1 000 chansons proposées par une cinquantaine d’artistes français et internationaux et des personnalités, dont les influenceurs InoxTag et Michou. Si vous n’êtes pas très friands de rap, vous trouverez de la variété française en passant par la salsa et reggeaton – parfait pour les cours d’espagnol.

C’est un véritable coup de génie. Ces célébrités fidélisent une grande communauté de fans, dont de nombreux jeunes. D’autres artistes seront ajoutés à liste, selon les dires des fondateurs. Personnellement, je trouve que Booba en prof de philosophie serait un bon choix.
Il y a néanmoins une star qui se démarque : le rap.

Le rap, l’outil de prédilection ?

Si on retient plus facilement le couplet de Damso que le cours d’histoire, ce n’est pas sans raison. En 2019, le rap français avait été nommé le genre le plus streamé en France. Depuis, sa popularité n’est pas près de s’estomper.

Cette pédagogie par la musique n’est plus un coup d’essai notamment dans l’apprentissage de la matière la plus détestée, les mathématiques. Aux Etats-unis, en 2009, le prof (de maths) Alex Kajitani, s’est donné comme mission de les dédramatiser par ce qu’il invente : “The Rappin’ Mathematician. Depuis, le “rapmathématique” s’impose. Dernièrement une prof avait repris le titre Ice, Ice, Baby aux États-Unis. Du côté tricolore, on peut compter sur A’Rieka, de son vrai nom Antoine Carrier.

Quant à nous, pas de jalousie. Nous vous souhaitons d’avoir les meilleurs outils pour réussir. T’as capté.