Et si on essayait de comprendre les ados ? C’est la promesse de cette BD

Depuis le 8 juin, la BD “Dans la tête de mon ado” fait beaucoup parler d’elle. Comme vous l’aurez compris, son sujet principal : c’est VOUS.

Un jour, je comprendrais mon ado

Les ados, un objet toujours pas identifié par les adultes. Cette fois-ci, c’est au tour du trio Agathe de Lastic, Grégorie Borst et Soledad Bravi de tenter leurs chances avec une nouvelle recette. Dans “Dans la tête de mon ado,” l’autrice Agathe de Lastic, elle-même mère d’ados, documente leurs vies par action, c’est-à-dire, au réveil, au déjeuner, les tâches ménagères, etc. L’aspect scientifique est rajouté par la participation du Professeur de psychologie du développement et de neurosciences cognitives de l’éducation à l’Université de Paris – également Directeur du Laboratoire de Psychologie du Développement et de l’Education de l’Enfant (CNRS) -, Grégorie Borst. Le tout est joliment illustré par Soledad Bravi, aussi mère d’ados.

extrait
extrait ©

Un livre pour les adolescents et les parents

Du coup, qu’est-ce qu’on doit en penser ? Il est vrai, que l’on peut trouver le sujet un peu relou. Après tout, quitte à écrire une livre sur les ados, ces derniers devraient le faire eux-mêmes. Cela serait vraiment marrant et original. Pourtant, il y a de bonnes choses à retenir. Premièrement, le format en bande dessinée, ou plutôt en strips, rend l’essai plus attractif. Les thématiques sont très diverses : l’ado en vacances, l’ados et les tâches ménagères, l’ado seul et plein d’autres – petit coup de coeur pour le passage “parent relou.” De plus, les commentaires scientifiques sont simplifiés et concrets. Quant à l’illustration, il est caricatural, simple et coloré – du grand Soledad Bravi.

Ce qu’il faut retenir, c’est qu’il s’agit aussi bien d’un livre pour les parents que pour les jeunes. Tout le monde est un peu dans le même bateau : chercher des réponses et de la compréhension. En prime, une bonne dose d’humour et de bienveillance.

Quoi qu’il en soit, le livre ne reste qu’une généralité. Chaque adolescent est différent. Si vous voulez susciter l’indulgence chez vos parents, il est préférable d’opter pour la communication (c’est difficile mais efficace). Vous pourrez aussi utiliser le livre pour argumenter.