Monument Men où comment des soldats ont sauvé Michel-Ange

Sorti en 2014, ce film réalisé par l’acteur George Clooney n’a pas vraiment eu le succès escompté. Porté par des ténors du cinéma international comme Matt Damon, Cate Blanchet, Jean Dujardin et Bill Murray, Monument Men relate pourtant une part importante de notre histoire encore aujourd’hui méconnue.
Sorti en 2014, ce film réalisé par l’acteur George Clooney n’a pas vraiment eu le succès escompté. Porté par des ténors du cinéma international comme Matt Damon, Cate Blanchet, Jean Dujardin et Bill Murray, Monument Men relate pourtant une part importante de notre histoire encore aujourd’hui méconnue.

Synopsis

Alors que la Seconde Guerre Mondiale fait rage, une unité spéciale est chargée par le président Roosevelt de se rendre en Allemagne pour récupérer les œuvres d’art volées par les nazis et de les rendre à leurs propriétaires. Seul problème, cette troupe n’est constitué que de sept hommes loin d’être des soldats aguerris. Historiens ou directeurs de musées, les Monuments Men sont également contraints par le temps. Alors que la défaite d’Hitler et de son régime semble imminente, le Reich donne l’ordre de détruire tous les biens collectés.

La véritable histoire

En 1943, on compte plus de 5 millions de biens dérobés par les nazis. Pour éviter d’effacer tout un pan de l’histoire, le président américain de l’époque, Franklin Roosevelt et le général Eisenhower décident de monter une unité dans le but de récupérer toutes ces œuvres d’art. Composés de 350 volontaires venus de 13 pays, les Monuments Mens ne disposent pas d’une grande crédibilité. On retrouve deux explications à cela. La première parce que la troupe était formée par des individus venus du monde de l’art et/ou inaptes au combat. La deuxième parce que la plupart des dirigeants militaires et politiques s’intéressaient quasi exclusivement à la guerre en elle-même. Se faisant, cette unité spéciale s’est vue livrée à elle-même, sans aucune aide matérielle, diplomatique ou économique.

A l’approche de la défaite imminente du Reich, le décret Néron impose la destruction pure et simple du patrimoine dérobé par les nazis pour ne pas servir de preuves incriminantes. Basée sur une liste d’œuvres, l’unité spéciale est chargée de trouver et restituer ces œuvres aux 4 coins de l’Europe. Cette quête amène parfois à des cachettes surprenantes (comme des mines de sel) pour des extractions souvent longues et laborieuses. Il aura par exemple fallu un an pour sortir toutes les œuvres de la collection Rothschild du château de Neuschwanstein. Grâce à cette troupe de volontaires, le monde de l’art a aujourd’hui pu récupérer des œuvres inestimables de Michel-Ange, De Vinci ou Rembrandt. Malheureusement, un trop grand nombre d’œuvres ont été détruites ou n’ont toujours pas été rendues à leur propriétaire.

Le Fürhermuseum où que serait devenues les œuvres d’art volées

Le Fürhermuseum est un projet initié par Hitler dans le but de créer le plus grand musée du monde pour y accueillir ce qu’il appelle « l’art véritable ». Ce therme désigne les productions réalisées par des artistes que les Allemands considèrent « de race pure » en opposition à « l’art dégénéré » produit par des artistes dits « de race inférieurs ».

Le Fürhermuseum devait être composé d’un musée, d’un théâtre, d’un opéra (dessiné par le dictateur) et d’une esplanade a destination de parades militaires. Pour accueillir ce projet ambitieux, Hitler avait choisi la ville de Linz prêt de là où il a grandi. Pour remplir la collection du musée, les Reich passait par l’achat souvent forcé et le vol d’œuvres d’art.

Une histoire basée sur des personnes ayant vraiment existées

Les « soldats » qui composent l’unité Monument Man sont directement inspirés d’acteurs importants du monde de l’art du XXe siècle :

  • Frank Stokes => George Stout (fondateur originel de Monument Man et du conservateur d’art)
  • Claire Simone => Rose Valland (employée du musée du Jeu de Paume, capitaine dans l’armée française)
  • Richard Campbell => Robert Posey (architecte)
  • James Granger est James Rorimer, un célèbre conservateur
  • Preston Savitz => Lincoln Kristein (créateur du New-York city Ballet)
  • Walter Garfield => Walker Hancok (sculpteur)

Alors même si Monument Men était loin d’être nominé au festival de Cannes, il reste tout de même un grand film que l’on vous conseille de voir pour son histoire et son jeu d’acteur de haut niveau.

Si vous avez déjà vu ce film, n’hésitez pas à nous dire ce que vous en avez pensé en commentaires.

Angéline
Rédactrice chez Workyt